Bien choisir votre hébergement Web

infos pratiques

Quel type d’hébergement choisir pour un site professionnel ?

Dans chaque projet de création de site web, une question essentielle revient sans cesse : quel type d’hébergement web est idéal pour mon activité ? Avec très peu de connaissances techniques, il n’est pas facile de distinguer les offres en termes d’hébergement web. Pourtant essentiel il est essentiel de comprendre les distinctions entre les différents types d’infrastructures car ceci déterminera en grande partie les performances de votre site professionnel.

Bien évidemment fiabilité et rapidité sont deux facteurs essentiels mais nous verrons ensemble que ce ne sont pas les seuls éléments à prendre en compte !

Qu’est-ce qu’un hébergement web ?

Sans rentrer dans des détails techniques, commençons tout d’abord par expliquer le concept de l’hébergement web. Pour héberger un site internet, on le publie sur un serveur qui fait office d’ordinateur très puissant. Une fois publié, votre site est donc accessible sur le web via une certaine adresse web que vous aurez préalablement acheté.

En termes de comparaison, si votre site internet est semblable à une boutique physique, l’hébergement web représente le terrain sur lequel vous allez bâtir cette boutique. Le choix du terrain dépend donc des besoins d’espace physique et d’utilisation mais aussi de vos futurs projets d’agrandissement si vous en avez. Pour s’adapter il existe donc différents types d’hébergement web. Malgré le même besoin similaire de base, ces solutions ont toutes des caractéristiques différentes qu’il faut comparer pour choisir celle qui répondra le mieux à votre besoin.

Étudier son besoin d’hébergement informatique

Par rapport à un site classique, un site professionnel représente certains besoins spécifiques en raison des enjeux bien différents. Le but principal d’un site professionnel est de présenter une offre, une entreprise ou des produits et donc de viser un trafic visiteur de plus en plus grand. Ce volume supplémentaire de visiteurs crée une charge qui pèse sur votre hébergement. Si vous faites le mauvais choix de solution hébergement cloud, une surcharge de trafic peut engendrer des problèmes serveurs, par exemple en cas de grosse communication ou d’événement spécifique. Pour un site e-commerce, disponibilité rime avec rentabilité, une défaillance serveur juste d’une heure peut donc couter gros à l’entreprise.

Les compétences qui sont à disposition en interne est aussi un élément important donc on doit tenir compte. Si vous ne possédez aucune compétence technique à disposition, il est préférable de prendre une offre complète avec accompagnement par exemple.

Une fois votre projet bien défini, il vous faudra alors faire face aux différentes offres proposées sur le marché.

Les 3 grandes catégories d’infrastructures serveur

Bien que les termes varient, de manière générale on trouve 3 catégories différentes d’infrastructures serveur qui accueillent de l’hébergement de sites web :

  • Serveur mutualisé : Une infrastructure mutualisée signifie que les serveurs contiendront de multiples espaces d’hébergement vendus à différents clients. Chaque serveur contient donc de multiples sites très différents mais avec une configuration technique similaire. Ce sont les offres les moins cher du marché étant donné leur faible niveau de qualité. Ce genre d’hébergement possède de nombreuses limites niveau performances. Avec un hébergement mutualisé, la scalabilité du site est très limitée. Si votre objectif est d’amener un gros volume d’utilisateurs, ce genre d’offres ne convient donc pas
  • Serveur dédié physique : Une infrastructure dédiée vous offre une machine « réelle » dédiée à l’usage de votre site. Cet hébergement vous offre différents avantages comme une prise en main et une certaine indépendance. L’hébergement physique dédié s’adapte bien à des volumes de trafic moyen voire élevé de façon occasionnelle. La plupart des offres intègrent une part infogérance informatique qui vous met donc une équipe technique à disposition. La performance de cette solution est proportionnelle aux capacités de la machine dédiée (processeur, RAM,…). Si vous avez besoin de plus de puissance, il vous faudra donc avertir votre prestataire pour mettre en place plus de ressources.
  • Serveur dédié virtuel : Avec un hébergement sur serveur virtuel, vous disposez d’une infrastructure cloud dédiée composée entièrement de serveurs virtuels. Généralement désigné sous le terme Virtual Private Server (VPS), ce type d’hébergement propose donc plus de flexibilité et de réactivité. Selon vos besoins, les ressources vont donc s’adapter sur une certaine marge. Chaque serveur virtuel est indépendant de l’autre permettant donc un fonctionnement avec des systèmes d’exploitation différent. Souplesse d’adaptation est donc le maitre mot de ce genre d’hébergement qui permet de déployer rapidement des mises à niveau et nouvelles offres.

Si les caractéristiques techniques de votre futur hébergement sont un point important, il est aussi nécessaire de juger les services associés avant de faire votre choix. Il est très important de vous assurer que le dialogue entre vos collaborateurs en charge du projet, technique ou non, et votre hébergeur se fasse correctement et soit productif.